FORUM FERMÉ, l'aventure continue ici : http://l-echiquier.forumactif.org
 

Partagez|

Rose Llewellyn

avatar
Rose LlewellynPion
Messages : 7
Coups : 4
Date d'inscription : 29/08/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Rose Llewellyn  Ven 29 Aoû - 19:18



Llewellyn Rose



★ ÂGE : 18 ans
★ SEXE : Féminin
★ ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuelle
★ CLAN : Gris
★ RÔLE FINAL: Cavalier
★ DON : /
★ Arme : Rose possède deux calibres de 9mm qu'elle affectionne tout particulièrement. La dangerosité de ceux-ci consiste dans les balles que la jeune femme utilise : des G2R RIP 9MM. De vraies petites saletés. En effet, le bout des balles est calculé de tel point que la tête de celles-ci se divise lors de l'impact en 8 petites parties distinctes sur une amplitude de 180° autour 96 morceaux de plombs, qui eux, filent tout droit. Bien que ces balles soit d'une rare puissante, elles sont également lourdes et n'atteignent une efficacité optimale qu'à bout portant. Soyez cependant assurés que si votre tête se retrouvait jamais au bout des calibres de Rosie, il est peu probable que quiconque vous reconnaisse par la suite.


Miroir, mon beau miroir !

Rouge. C’est l’éclair qui vient de te passer sous les yeux et déjà il disparaît au loin. Ce que s’était ? Rose Llewellyn. Rosie pour les intimes. Oui donc une femme, enfin une jeune femme plutôt, on pourrait même dire une jeune fille mais il s’agit bel et bien là d’un individu de sexe féminin si c’était la réponse que ta question attendait. C’est sûr que tu n’as pas vraiment eu le temps d’apercevoir quoi que ce soit… Elle court vite la Rosie, n’est-ce pas ? Tiens d’ailleurs la revoilà qui s’assied en face de toi ! Et vu sa tête, elle vient encore de faire une connerie, elle a l’air bien trop satisfaite ! Regarde donc ce grand sourire qui s’étale sur son visage, un sourire qui exprime son état de plénitude actuel après avoir accomplit dieu sait quel vice encore.

Tiens parlons-en de son visage. Rouge lui aussi. Son essoufflement après son petit sprint de tout à l’heure lui donne actuellement une teinte intéressante proche de la tomate. C’est tout Rose ça, toujours rougissante pour un rien ! Mais il faut avouer que ça donne un contraste particulier avec ses yeux si verts, étrange mais pas déplaisant, un peu comique même, surtout avec le nid roux qu’elle a sur la tête et qui lui sert de chevelure. Tu aimes bien ses yeux tiens, ces deux orbes verts, un vert foncé presque noir quand la lumière ne passe pas par là et une foule d’émotion. Un regard qui peut passer du joyeux au paniqué en un quart de seconde avant de te fixer avec malice ou pitié de temps à autres. Certains disent que c’est troublant, presqu’inhumain de voir tant de sentiments en un éclair émeraude, mais après tout n’est-ce pas normal ? On dit pourtant bien que les yeux sont les fenêtres de l’âme et ça ce confirme très certainement lorsqu’on constate que le regard de Rose est souvent animé d’un éclat d’espièglerie pure qui révèle sa nature profonde, cette fille-là est un éclair de malice à elle seule.

Maintenant regarde. Des lèvres. Une bouche. Des dents. Elle sourit toujours, de ce sourire mutin et un peu moqueur aussi, peut-être même carnassier. Jolie bouche par contre, pas trop fine, pas trop grosse, bien dessinée. Tu te dis que ce sourire lui va bien, à l’image du lutin taquin qu’elle est. Avec un peu de recul maintenant, quand tu le regarde dans son ensemble son visage est loin d’être laid. Pas spécialement divin mais suffisamment pour attirer l’attention et la garder parce qu’il y a un petit quelque chose dans ce faciès d’ange qui te donnerai presqu’envie d’en savoir plus sur elle. C’est peut-être à cause de ses fossettes qui n’apparaissent que lorsqu’elle sourit franchement ou encore son nez légèrement retroussé sur la fin, à moins que ça ne soit à cause d’un effet d’ensemble qui te laisse dans une perplexité totale – parce que comment peut-on avoir un regard aussi malicieux et dégager une impression de douceur pareille, hein ? – mais qui au fond t’intrigue un peu. Tiens elle a remarqué ton inspection, elle t’adresse un petit signe de la main avec un timide sourire avant de te tirer la langue et de se  lever d’un bond pour aller dieu sait où encore, un air insolent sur le visage.


Tu en profites pour observer l’animal et pour le coup tu te demandes bien quel âge peut avoir cette espèce de lutin rouge. C’est vrai qu’elle fait jeune la petite Rosie, on ne dirait pas qu’elle les a ses dix-huit ans. Dix-huit ans et cent vingt-trois jours, attention ! Oui, elle tient beaucoup à la précision, il ne manquerait plus qu’on la prenne pour un môme ! Tout ça parce qu’elle est menue, ce n’est pas de sa faute tout de même ! De toute façon c’est utile d’être petite et fine, Rosie peut ainsi se faufiler partout et si ça ce n’est pas pratique ! Ce qui l’arrange aussi c’est qu’on la sous-estime souvent à cause de son physique. Après tout, quand bien même elle a une véritable tête de canaille de manière générale, Rose sait aussi avoir la tête de la pauvre jeune fille douce insupportable de candeur – assez écoeurante d’ailleurs cette tête-là - et pour le coups tous les pigeons tombent dans le panneau. C’est facile de la prendre pour une frêle jeune fille quand on ne la connaît pas la Rose mais il faut pourtant savoir que toutes les roses ont des épines, non ?

Tu arrives maintenant au bout de l’inspection et c’est là, maintenant qu’elle s’éloigne en sautillant, que ça te frappe – un peu comme une balle de baseball lancée à pleine vitesse – cette fille est totalement barrée et pourtant il s’en dégage un charme simple qui la rend diablement jolie. Le pire dans tout ça c’est qu’elle semble le savoir. Oui, définitivement. Elle est jolie, le sait et l’utilise à bon escient. Ce n’est pas qu’elle soit belle mais elle a vraiment un petit quelque chose – peut-être ce grain de délire parce qu’après tout quelle jeune fille de dix-huit peut bien tirer la langue comme une gamine ? –, un truc qui la différencie des autres. Sans doute ce grain de beauté au creux de son cou aussi, juste à la base de sa gorge et qui te donne presqu’envie de mordre sa peau à cet endroit précis parce qu’une peau de porcelaine comme celle-là ça doit forcément être délicieux. Tu ne sais pas pourquoi mais tu te sens comme irrésistiblement attiré par cette jeune demoiselle, comme un papillon est captivé par une flamme. Il ne te vient même pas à l'esprit qu'à force de jouer avec le feu le papillon se brûle les ailes et meurt dans d'atroces souffrances. Mais de toutes façon que peux-tu bien risquer face à cette demoiselle menue ? Un ou deux bleus, n’est-ce pas ?
.


Caractère de merde


Ivre. Oui mais de joie. Rose c’est ce feu follet toujours en mouvement qui vous fait sourire, un peu comme un rayon de soleil qui s’en vient illuminer votre journée. Rosie a toujours eu une joie de vivre démesurée, allant jusqu’à transmettre sa bonne humeur à tout le monde. Croquant la vie à pleines dents, elle estime qu’il faut toujours tout essayer, qu’elle ne peut pas s’arrêter avant d’avoir mis le doigt sur le frisson qui la fera se sentir entière. La vie est trop courte alors à quoi bon s’ennuyer à se la gâcher ? Oh bien sûr comme tout le monde Rosie à ses coups de cafards mais ça n’arrive que rarement et puis après la pluie vient le beau temps. Cependant ne va pas croire que la demoiselle est une version humaine du bisounours car c’est bien loin d’être le cas. Si Rose est ivre de joie, elle peut également l’être de colère.

Eh oui, malheureusement pour toi, la rouquine a un sacré tempérament. Un foutu caractère même, c’est à se demander comment elle n’en est pas encore venue à être accusée de meurtre. C’est vrai que la jeune fille a tendance à sortir facilement de ses gonds, et qu’elle vous saute à la gorge plutôt rapidement mais techniquement ça n’est pas réellement de sa faute. Enfin pas tout à fait. Ce sont justes les autres. Mais si tu vois bien, ces empêcheurs de tourner en rond qui s’évertuent à vous pourrir la vie. Ceux qui vous font remarquez que vous avez tort alors que vous avez évidemment raison, ceux qui claquent la porte trop fort quand vous vous tuer à travailler et espérez un minimum de compassion et donc de silence de la part de ses andouilles ou encore ceux qui respirent tout simplement trop fort. Il n’y a rien de plus ennuyant que quelqu’un qui respire trop fort, n’est-ce pas ? Alors oui, tous ceux-là perdent régulièrement quelques plumes. Car si Rose est célèbre pour sa joie de vivre, elle l’est également pour ses accès de colère et croies-moi : personne ne veut être dans les parages quand Rose Llewellyn commence à éructer.

Oui, la jeune fille est un petit peu lunatique, c’est vrai. Mais rien de bien méchant si ? De mauvaise foi aussi, tu trouves ? Juste un brin, non ? Ah non, tant que ça ? Bon d’accord, c’est vrai qu’il est possible – et note que ceci n’est qu’une hypothèse, pas un fait – que la demoiselle soit de mauvaise foi. Mais après tout ce n’est pas tant un défaut que ça, si ? Et puis pour être de mauvaise foi il faudrait déjà qu’il y ait une raison à cela or la rouquine n’a jamais de raison de l’être vu qu’elle a toujours raison et encore plus quand elle a tort, ça règle tous les problèmes ça, non ? Ah tu trouves que ça fait partie de la mauvaise foi ? Bah de toute façon ton avis importe peu, Rosie n’a pas d’orgueil mal placé ou autres conneries de ce genre, absolument pas, Rosie est un ange vu ?! Bien, ceci étant réglé passons au reste.

Cette fille... c'est l'insolence à l'état pure. Un côté indomptable et qui n'en rate jamais une auprès de ses différents professeurs excepté envers ceux qu'elle affectionne. Elle ne peut jamais s'empêcher d'avoir une grande gueule, d'être la fille qui sait tout mieux que tout le monde et de défier les autres de lui prouver qu'elle a tort. C'est vrai qu'elle a la tête dure et que son effronterie fait parler d'elle à des lieux à la ronde mais elle préfère appeler ça de l'audace. Après tout on lui a toujours dit que le culot payait alors autant y aller franchement quitte à se montrer insolente si ça lui permet d'obtenir ce qu'elle souhaite ! Et puis s'il y a deux-trois mécontents de son comportement c'est simplement qu'ils ont mérités le traitement qu'elle leur a infligé. de toute façon personne n'est jamais mort après s'être fait tirer la langue ou rabrouer par quelques mots malheureux, si ?

Un autre point de caractère de la jeune femme est son côté disons… malicieux. Rose a toujours été le genre de fille qui aime raconter des blagues débiles pour faire sourire ou qui passe son temps à vous jouer des tours. C’est vrai que généralement la source de tes tourments ne se cache pas bien loin de la rouquine mais peut-on réellement lui reprocher d’aimer s’amuser quand bien même elle le fait également au dépends des autres ? Et puis au fond Rosie n’est qu’une grande gamine. Quand on voit le monde au travers de ses yeux, il semble toujours un peu plus beau, peut-être plus coloré, il a quelque chose de différent, de plus serein. C’est pour ça qu’elle a toujours voulu intégrer les forces de l'ordre, afin de montrer aux autres que le monde n’est pas cruel quand on sait s’y prendre avec la vie et qu’il faut savoir coexister en paix pour colorer la routine. Oui, la jeune fille fait preuve d’un optimisme sans frontières, elle est de ceux qui pensent pouvoir tout changer avec un peu de bonne volonté. Un optimisme un peu envahissant des fois, assez énervant aussi mais qui a tendance à devenir contagieux au bout d’un moment.  

Que te dire d'autre ? Ah oui si ! Son côté barge. On l'avait oublié celui-là mais il faut dire qu'il fait partie du paysage à force. Alors oui Rosie est un peu barrée sur les bords mais elle n'est pas non plus totalement siphonnée, loin de là ! On pourrait plutôt dire qu'il s'agit là d'une douce folle, ce genre de fille qui te sautera à la gorge parce que : "comment as-tu seulement osé porter des chaussettes à pois ?!" ou autre amabilité de ce genre. C'est également la fille qui te fera remarquer que tu dois être quelqu'un de bien parce le vert est vraiment une couleur qui te va bien au teint ou encore que tu dois être heureux aujourd'hui parce que les signes ne trompent pas et que tu ne peux qu'aller bien au vu de ta cravate. Elle te soutiendra mordicus que les licornes vivent sur la lune et qu'elles sont roses ainsi que la théorie du fait que les poissons rouges s'apprêtent à envahir le monde parce que c'est évident vu la forme de leurs bulles ! Et bien entendu toi tu risques de ne rien comprendre à son charabia mais au fond ça te fera sans doute bien rire parce que c'est ce grain de folie qui la rend unique. Bon maintenant c'est vrai qu'elle a déjà menacé pas mal de personnes de leur loger une balle entre les deux yeux parce qu'elle était contrariée mais... ça fait partie de son charme, non ?


Once upon a time


Tout commence dans le rouge et le blanc. Sur un lit d'hôpital avec tout ce sang et cette douleur. Des cris. Des pleurs. De la nervosité. Et puis un cri. Le cri. Et enfin le silence. Tout ça c'est Rose, ou plutôt le jour de sa naissance. Le gynécologue s'éponge le front, les infirmières soufflent enfin et le pire est passé. La mère va bien et le bébé - en dépit du cordon enroulé autour de son cou ainsi que sa mauvaise position - va bien lui aussi. Un sacré bébé d'ailleurs. Trois kilogrammes et huit cent grammes pour cinquante-quatre centimètres et demi. Le père qui traine quelque part dans le coin n'en revient toujours pas qu'un monstre de cette taille vienne de sortir du ventre de sa femme, les prouesses de la nature le laisse pantois. La mère, elle, a l'impression qu'on vient de lui déchirer les entrailles. Comprenez-la, elle adore son petit bout de chou qui vient de naitre mais elle trouve culotté qu'on ose dire que c'est le plus beau jour dans la vie d'une femme. Une boucherie pareille ! On lui pose sa petite fille sur le ventre et elle ne sait trop comment réagir. D'un côté il y a la joie béate de voir cette si petite créature d'aussi près, celle qu'elle a senti grandir en elle durant neuf mois, et de l'autre il y a le sang. Elle a toujours détesté ça et pour le coup elle se sent légèrement tourner de l'oeil. Pour finir la béatitude et la fatigue l'emporte et elle craque. Les larmes coulent à flots, et la pauvre femme pleure de joie en prenant son bébé dans ses bras pour la première fois. Plus tard lorsque, après s'être écroulée de fatigue, elle se réveillera, il y aura un lit en plus dans sa chambre d'hôpital avec un bébé dedans. Sur le poignet de sa petite fille elle pourra voir un bracelet et elle murmurera le prénom inscrit dessus d'une voix enrouée par l'émotion sous l'oeil attendri de son mari. Rose.

Une touffe de cheveux roux flamboyants qui dépasse de derrière en arbre et un petit rire à peine discret. Quelqu'un qui s'approche à pas feutrés et un grand "trouvé !" résonne dans le jardin avant que la petite fille se retrouve à crier et rire sur l'épaule de son père qui vient de l'y balancer telle un sac à pomme de terre. Une fois retrouvé le plancher des vaches, elle trépigne d'impatience et commence à compter pendant que son compagnon de jeu va se cacher. La coquine ouvre alors les yeux et regarde en douce son héros qui va se cacher dans la maison, le tricheur ! Elle appelle alors sa mère d'une voix stridente et se plaint avec une bouille d'ange que son papa triche, ledit papa a d'ailleurs la mine déconfite de s'être ainsi fait prendre et se met à rire quand il voit le grand sourire diabolique de son adorable fripouille. Cette gamine le fait tourner chèvre mais qu'est-ce qu'il l'adore ! Rose vient d'avoir quatre ans.

Elle court, elle court la rouquine. Elle court tant et si bien qu'elle fini par atteindre l'école juste avant que la sonnerie ne retentisse. Le surveillant la regarde de loin et elle ne peut s'empêcher de lui faire signe avant de lui tirer la langue. Ce n'est pas demain la veille qu'il pourra lui coller un retard, na ! Rose du haut de ses dix ans n'a peur de rien et encore moins de l'autorité ! Elle entre dans sa salle de classe et va s'asseoir à côté de son meilleur ami avant de commencer à parler de tout et de rien. Le professeur, excédé par leur incessants bavardages, fini par les séparer et Rose employé donc toute sont ingéniosité pour continuer à communiquer. Bientôt grillée par son enseignant, elle se retrouve vite debout dans le couleur après s'être faite réprimandée une nouvelle fois.

Son père vient encore de lui passer un savon, elle rentre trop tard à la maison il parait. Il dit que c'est dangereux avec tous ces malades de nos jours, mais elle ne voit pas en quoi ! Elle a toujours aimé sortir de nuit et puis elle doit bien rester au club d'échecs après les cours, c'est que ça la passionne les échecs, elle a même remporté la première place dans sa catégorie ! C'est qu'elle sait penser et qu'elle aime jouer avec ses méninges, prévoir les coups à l'avance et tout ça, son cerveau est une véritable toile d'araignée. Elle vient d'avoir seize ans et l'autorité parentale commence à la gonfler sincèrement.

Dévastée. Pulvérisée. Pire encore. Lamentable. Il a suffit d'un faux pas et elle a tout perdu, elle n'arrive plus à se concentrer, elle n'arrive plus à prévoir les coups. ça ne semble pas si terrible vu comme ça mais le monde de Rosie s'écroule, du jour au lendemain elle n'a plus goût à rien. Pourtant son père essaie tout et sa mère tente de la consoler du mieux qu'elle peut mais dans l'esprit de Rose plus rien n'est comme avant. Elle est brisée et la seule chose à laquelle elle arrive encore à penser c'est à ce foutu accident. A ce connard de chauffard qui n'a même pas assumé de l'avoir percutée. En ce moment elle se délecte de savoir qu'il a finalement été appréhendé, qu'il va devoir payer pour l'avoir rendue faible. Mais malgré tout, ce fait ne lui rend pas ses facultés, elle n'est plus que l'ombre d'elle-même et ça ce n'est pas possible. C'est comme ça qu'elle trouve un jour une lettre sur son lit, en rentrant de l'hôpital. Elle voit la pièce et son monde s'écroule d'autant plus. Qui peut être cruel au point de lui rappeler ce qu'elle ne sera plus jamais ?! Avant qu'elle ne puisse lancer cette pièce de rage au travers de la chambre, tout devient noir.

Elle les déteste. Oui vraiment, elle en vient à être dégoûtée par sa propre espèce. Voilà trois mois qu'elle est arrivée et ils ont frappé. Une véritable boucherie. Qui ça ? Est-ce que ça importe réellement ? Un camp ou l'autre, le résultat est le même... Elle en vient parfois à haïr sa propre espèce, comment peut-on être aussi cruel ? Oh bien sûr elle sait que tous les humains ne sont pas à mettre dans le même panier mais elle donnerait tout pour avoir  un de ces foutus connards au bout de son arme, elle pourrait tirer à bout portant et montrer à ces foutus imbéciles à quoi ressemble un meurtre propre... la victime n'a pas le temps de penser que son cerveau retapisse déjà la pièce. Rosie a dix-huit ans et s'est découvert une nouvelle passion : les armes et leurs effets néfastes sur le cerveau. Surtout avec des balles G2R RIP 9MM. De vraies petites saletés.

Et maintenant elle en est là. Entrant dans sa troisième année sur l'Échiquier, le poste de cavalier tant désiré à portée de main. Elle leur prouvera à tous que tout le monde peut très bien coexister en paix ! Il suffit d'un peu de bonne volonté que diable ! Ou alors d'une balle dans la tête de tous ceux qui oseraient prétendre le contraire. Après tout c'est radical une balle et diablement efficace qui plus est !




Ecrivain en herbe




★ PSEUDO :Blublu
★ ÂGE : 20 ans
★ CREDIT DE L'AVATAR : Rose Weasley de Harry Potter
★ COMMENT CONNAIS-TU "L'ECHIQUIER" :Secret
★ T'EN PENSES QUOI D'AILLEURS :J'aime  Cool
★ CODE : Validé par Eli'


♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛

en cours ^^
avatar
Pièce MaitresseAntiquité
Messages : 18
Coups : 20
Date d'inscription : 23/07/2014

Journal d'un pion
Âge: 23 ans
Confiance :
50/50  (50/50)
Pouvoir: Maitrise de la réalité
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rose Llewellyn  Ven 29 Aoû - 19:27



Pauvre petite chose, trop arrogante pour ton propre bien, ton monde s'est écroulé lorsque tu as perdu ton étonnante capacité. Cependant tu as su rebondir en affligeant aux autres ce qui t'es toi-même infligé et je ne peux que t'en féliciter ! Quel dommage que tu ne sois pas officiellement de mon côté, les Gris ont cette fâcheuse tendance à ne pas être facilement cernables et j'ose espérer que je n'aurais pas affaire à l'une de tes jolies petites balles un de ces jours, de véritable teignes ces petites choses. Tant que tu te souviendras de cela, tout devrait bien se passer pour toi. Je ne peux que te souhaiter bon courage dans ce monde qui te semble peut-être trop cruel mais à juste titre : on ne remporte pas de guerre sans dommages collatéraux, ne l'oublie jamais.
Elizabeth Campbell



♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛♛

en cours

Rose Llewellyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» muffins rose
» Les RSG du "BC LA ROSE DES VENTS"
» Cherche HE de Rose
» loukoum à la rose
» Ma palette rose et marron TKB

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Mise en jeu :: Pions validés-